Vous avez dit PSY ?

Actuellement, il est compliqué de faire le bon choix lorsque l’on désire se faire accompagner pour réaliser une démarche psychothérapeutique. Les métiers traitant de la psyché sont nombreux,  les plus connus sont : psychiatre, psychologue, psychothérapeute, psychanalyste. Dans le langage courant, ces quatre métiers sont appelés sans différenciation « des psys ». Mais qu’en est-il exactement ? S’agit-il des mêmes formations ? Ont-ils les mêmes objectifs thérapeutiques ? Éclaircissements.

Le psychothérapeute / Psychopraticien / Praticien en psychothérapie:

profession-psychotherapeuteOn peut définir le psychothérapeute / Psychopraticien / Praticien en psychothérapie comme étant celui ou celle qui offre des services de psychothérapie. Il amène chacun à trouver la solution qui lui est propre, ses réponses et les moyens d’avancer, avec ou malgré une histoire singulière. Les psychothérapies sont des traitements médico-psychologiques des souffrances mentales.

Un psychothérapeute / Psychopraticien / Praticien en psychothérapie a obligatoirement expérimenté et vécu une psychothérapie pour pouvoir transmettre ce processus à ses clients.

Lorsque j’ai démarré ma formation de psychothérapeute et sophrologue en 2006, il n’y avait pas de législation en ce qui concernait les titres de « Psy ».

Le titre de psychothérapeute fait désormais partie des titres psy protégés par l’Etat en France, à l’instar de celui du psychologue et du psychiatre. Cette situation est toute récente, puisque la loi (appelée Loi Accoyer) a été votée en 2004, mais son (premier) décret d’application n’a été publié qu’en mai 2010! Un second décret, modifiant le premier, a par ailleurs été publié en mai 2012!
Cette loi précise qui peut porter le titre et sous quelles conditions: le titre de psychothérapeute ne peut être demandé que par les psychologues, les psychanalystes membres d’une association reconnue, et … les médecins. Même s’ils n’ont pas effectués personnellement une psychothérapie.

Il n’existe pas de délit d’exercice illégal de la psychothérapie. Il faudra donc être très attentif à la formation, parcours et expérience de ceux ou celles qui se définissent comme thérapeutes.

Au terme de ma formation complète de psychothérapeute et sophrologue, la loi étant passée, je ne peux plus actuellement porter ce titre. Elle demeure pourtant identique à ceux qui le peuvent, la pratique expérientielle en plus.

Ma méthode d’origine est la psychologie analytique (courant de la psychanalyse développé par le psychanalyste C. G. JUNG), qui est le fondement de ma pratique thérapeutique ; j’ai complété et je complète en continu cette approche de la thérapie par d’autres outils, comme la sophrologie, qui enrichissent mon travail et qui s’inspirent pour l’essentiel du courant de la psychologie intégrative. En tant que thérapeute certifiée, j’interviens donc en psychothérapie analytique à cap d’ail, à la lisière de Monaco.

Les rencontres que j’ai faites sur le chemin de ma formation, notamment au Centre Hospitalier Princesse Grace, m’ont conduit à me spécialiser dans les techniques d’accompagnement des troubles anxieux et des troubles alimentaires, dans l’accompagnement pré et post natal (travail spécifique sur la parentalité et autour de la naissance), ainsi que dans le champ de la sophrologie pour enfants.
Depuis l’ouverture de mon Cabinet, je ne cesse de travailler sur des symptomatologies et problématiques très diverses. Aujourd’hui, je continue de me former en psychologie, psychanalyse, psychosomatique, médecine et neurosciences
,  en recevant l’enseignement de la Société de psychosomatique intégrative de Paris.


Le psychiatre:

psychiatre Le psychiatre est un médecin. Il est rattaché à l’ordre des médecins. Son titre est protégé par la loi. Pour exercer en tant que psychiatre, il faut compter dix années d’études. Issu d’un Bac scientifique, il intègre la faculté de médecine. Il suit la formation commune à tous les futurs médecins. C’est au terme de sa sixième année d’études que l’étudiant tente ce qu’on appelle les Epreuves classantes nationales (ECN). En fonction de son classement final, il peut choisir, ou non, sa spécialité. S’il obtient satisfaction, l’étudiant en psychiatrie poursuit son cursus pendant 4 ou 5 ans durant lesquels il doit suivre de nombreux stages pratiques. A terme, il décroche un Diplôme d’études spécialisées (DES) ou un Diplôme d’études spécialisées complémentaire (DESC) dans le domaine de la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent.

Il est autorisé à prescrire des médicaments, des examens et des soins, ainsi qu’à rédiger des certificats médicaux.

De plus, certaines de ses consultations sont remboursées par la sécurité sociale (mais en principe, pas les thérapies s’il exerce en libéral). Il a suivi une spécialisation en psychiatrie et peut aussi réaliser des psychothérapies s’il s’est formé à cette pratique en plus de ses études universitaires.

Par ailleurs, il n’y a aucune obligation d’avoir effectué une psychothérapie pour obtenir ce titre.


 Le psychologue:

symbole-psy-bleuLe psychologue est une personne ayant suivi un cursus de psychologie dans une université ou une école privée sous contrat avec l’état. Le cursus comprend 5 ans de formation en sciences humaines et psychologie (Master II et mémoire validé). Le titre de psychologue est un titre protégé par la loi n° 85-772 du 25 juillet 1985. Au cours de son cursus universitaire, il reçoit une formation sur le fonctionnement psychique, les psychopathologies, le comportement humain en général et les relations interpersonnelles. Le psychologue est habilité à effectuer un bilan de personnalité à l’aide de tests pour évaluer les capacités intellectuelles, les aptitudes ou différents aspects de la personnalité de son client. Il mène des entretiens cliniques.

N’étant pas médecin, ses consultations ne sont pas remboursées par la sécurité sociale (sauf dans les centres médico-psychologiques). En revanche, certaines mutuelles peuvent prendre en charge une partie du prix des consultations chez un psychologue.

Le psychologue est soumis au code de déontologie de psychologues. Il peut aussi réaliser des psychothérapies s’il s’est formé à cette pratique en plus de ses études universitaires.
On  retrouve le psychologue en entretien d‘orientation, à l’école, au lycée, en entreprise…

Par ailleurs, il n’y a aucune obligation d’avoir effectué une psychothérapie pour obtenir ce titre.


Le psychanalyste:

divan de freudLa psychanalyse est une méthode, parmi d’autres, de psychothérapie.

Un psychanalyste se forme à la psychanalyse en suivant lui-même une psychanalyse pendant plusieurs années et en suivant en complément une formation théorique au sein d’associations psychanalytiques.

En France, du fait de clivages historiques, théoriques ou de questions d’affinité de travail, il existe de nombreuses associations psychanalytiques, d’orientation freudienne, lacanienne, jungienne, etc.


Rachel HUBER
Certifiée du Centre privé d’Étude, Recherche, Formations en Psychologie Appliquée en Psychothérapie
Diplômée de l’Institut de Psychosomatique Intégrative de Paris, en Psychosomatique
Certifiée du Centre privé d’Étude, Recherche, Formations en Psychologie Appliquée en Sophrologie
Diplômée de la Faculté des Lettres de Nice – DESS de Communication
Guidance Expert au sein de ComPsych® Corporation
Membre de la Société Française de Sophrologie
Membre du Syndicat des Sophrologues Professionnels

 

Les commentaires sont clos.